Ressources documentairesCours de géographie écrits et réalisés par Maxime Forriez → Géographie de la France d'Outre-mer

Géographie de la France d'Outre-mer

Nom officiel de l'unité de formation. – Cours d'approfondissement sur la France

Lieu d'enseignement. – Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse

Année universitaire. – 2008-2009 ; 2009-2010 ; 2010-2011

Résumé. – L'objectif cet enseignement était de parfaire les savoirs des étudiants sur la France dans l'optique d'une préparation aux concours de l'enseignement primaire et secondaire. L'enseignement s'est exclusivement tourné vers la France de l'Outre-mer, un espace largement méconnu par les Métropolitains. D'une part, cela répond bien à un critère d'approfondissement, et d'autre part, cela permet aux étudiants de prendre connaissance d'un certain nombre de cas qui pourraient rendre originales leurs copies dans le cadre du concours qu'ils souhaiteraient passer. Les cours magistraux visaient à donner quelques informations sur la géographie du peuplement, économique, sociale, territoriale, militaire, etc. de chacune de ces entités qui sont largement méconnues des étudiants.

Plan du cours.
    Chapitre 1. Introduction générale. De l'Outre-mer imaginaire à l'Outre-mer réel
        1.1. Les empires coloniaux
            1.1.1. Le premier empire (1550-1830)
                1.1.1.1. L'Amérique du Nord : Saint-Pierre-et-Miquelon, Québec et la Louisiane
                1.1.1.2. Les Antilles
                1.1.1.3. La Guyane
                1.1.1.4. La Réunion et l'Océan Indien
                1.1.1.5. La gestion de l'empire
                    1.1.1.5.1. L'œuvre de Colbert
                    1.1.1.5.2. L'esclavage
                    1.1.1.5.3. Le démantèlement de l'empire
            1.1.2. Le second empire (1830-1945) : l'expansion à la décolonisation
                1.1.2.1. L'île de Mayotte
                1.1.2.2. La Polynésie française
                1.1.2.3. La Nouvelle-Calédonie
                1.1.2.4. L'archipel de Wallis-et-Futuna
                1.1.2.5. L'E.F.O. et les états-Unis : le début de développement
                1.1.2.6. L'île Tromelin et les îles éparses
                1.1.2.7. L'atoll de Clipperton
                1.1.2.8. Les T.A.A.F.
            1.1.3. Le poids de l'histoire
        1.2. Les statuts des espaces d'outre-mer depuis 1945
            1.2.1. Les autonomistes et les indépendantismes
                1.2.1.1. La Nouvelle-Calédonie
                1.2.1.2. La Polynésie française
                1.2.1.3. La Guyane
                1.2.1.4. La Guadeloupe
                1.2.1.5. La Martinique
                1.2.1.6. La création d'un Congrès dans les départements d'Amérique français (D.F.A.)
            1.2.2. L'affirmation d'une culture spécifique très forte : l'exemple de la littérature de l'Outre-mer français
                1.2.2.1. Les romanciers
                1.2.2.2. Le panorama culturel des écrivains
    Chapitre 2. L'organisation territoriale de la France d'Outre-mer
        2.1. La centralisation et la décentralisation en France (rappel)
            2.1.1. La centralisation
            2.1.2. La décentralisation
            2.1.3. Le fédéralisme
        2.2. Les cas ultramarins
        2.3. Les communes d'Outre-mer
        2.4. Les départements et régions d'Outre-mer
        2.5. Les collectivités d'Outre-mer
            2.5.1. L'île de Saint-Pierre-et-Miquelon
            2.5.2. L'île de Mayotte
            2.5.3. La Polynésie française
            2.5.4. L'archipel de Wallis-et-Futuna
            2.5.5. L'atoll de Clipperton
        2.6. La Nouvelle-Calédonie
        2.7. Les Terres Australes et Antarctiques françaises
        2.8. « La persistance de la diversité statutaire » après 2003
    Chapitre 3. La France d'Outre-mer, des milieux spécifiques
        3.1. Caractères généraux de la géographie physique de la France d'Outre-mer
            3.1.1. Des milieux extrêmes
                3.1.1.1. Les milieux tropicaux
                3.1.1.2. Les milieux de haute latitude
            3.1.2. Une dynamique terrestre active, entre volcanisme et séisme
                3.1.2.1. Structure de la Terre et séisme
                    3.1.2.1.1. La croûte continentale
                    3.1.2.1.2. La croûte océanique
                    3.1.2.1.3. Le passage de la croûte continentale à la croûte océanique
                3.1.2.2. Le volcanisme
            3.1.3. Un milieu globalement insulaire, approche physique
        3.2. Les îles tropicales
            3.2.1. Les îles de l'océan Indien
                3.2.1.1. L'île de Mayotte (ou Maore)
                3.2.1.2. L'île de la Réunion
            3.2.2. L'arc antillais
                3.2.2.1. L'archipel guadeloupéen
                3.2.2.2. La Martinique
        3.3. Le bouclier guyanais
            3.3.1. La Guyane précambrienne et forestière
            3.3.2. La Guyane littorale et ses aménagements
            3.3.3. Le climat
        3.4. Les îles du Pacifique
            3.4.1. La Nouvelle-Calédonie
            3.4.2. L'archipel de Wallis-et-Futuna
            3.4.3. La Polynésie française
                3.4.3.1. Les îles Marquises
                3.4.3.2. L'archipel des Tuamotu
                3.4.3.3. Les îles de la Société
                3.4.3.4. Les îles Australes
            3.4.4. Clipperton
        3.5. Les îles et les continents des hautes latitudes
            3.5.1. L'île de Saint-Pierre-et-Miquelon
            3.5.2. Les Terres australes et antarctiques françaises (T.A.A.F.)
                3.5.2.1. Les îles Saint-Paul et Amsterdam
                3.5.2.2. L'archipel des Crozet
                3.5.2.3. Les Kerguelen
                3.5.2.4. La Terre Adélie
    Chapitre 4. Aménagement et développement des territoires de l'Outre-mer français
        4.1. Espace, démographie et population en France d'Outre-mer
            4.1.1. Le peuplement de l'Outre-mer français
                4.1.1.1. Les caractéristiques du peuplement de l'Outre-mer français
                    4.1.1.1.1. Le peuplement par « l'importation » d'esclaves
                    4.1.1.1.2. Le peuplement pénitentiaire
                4.1.1.2. Le peuplement de l'Outre-mer français avant l'arrivée des Européens
                    4.1.1.2.1. Le peuplement de la Guyane et des Antilles
                    4.1.1.2.2. Le peuplement de Saint-Pierre-et-Miquelon
                    4.1.1.2.3. Le peuplement de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna et de la Polynésie
                    4.1.1.2.4. Le peuplement des Comores
                    4.1.1.2.5. Le peuplement de la Réunion
                4.1.1.3. Le peuplement européen des D.O.M. – R.O.M.
                    4.1.1.3.1. Le peuplement de la Guadeloupe
                    4.1.1.3.2. Le peuplement de la Martinique
                    4.1.1.3.3. Le peuplement de la Guyane
                    4.1.1.3.4. Le peuplement de la Réunion
                4.1.1.4. Le peuplement européen des collectivités d'Outre-mer
                    4.1.1.4.1. Le peuplement de Saint-Pierre-et-Miquelon
                    4.1.1.4.2. Le peuplement de la Polynésie française et de Wallis-et-Futuna
                    4.1.1.4.3. Le peuplement de la Nouvelle-Calédonie
                    4.1.1.4.4. Le peuplement de Mayotte
            4.1.2. Une démographie dynamique et une urbanisation croissante
            4.1.3. Une forte immigration
        4.2. Face à leur isolement
            4.2.1. La tropicalité
            4.2.2. L'insularité
                4.2.2.1. L'isolement
                4.2.2.2. Le développement des transports et le désenclavement
                4.2.2.3. L'exiguïté territoriale et ses conséquences
                    4.2.2.3.1. L'étude de la voirie de Fort-de-France en Martinique
                        4.2.2.3.1.1. Les données d'un problème simple
                        4.2.2.3.1.2. Structure et évolution de la voirie
                    4.2.2.3.2. L'aménagement de la Guadeloupe
                    4.2.2.3.3. L'aménagement de la Guyane
                        4.2.2.3.3.1. L'importance de l'eau
                        4.2.2.3.3.2. La répartition de la population
                        4.2.2.3.3.3. Le cas de Kourou
                        4.2.2.3.3.4. Les villages
            4.2.3. L'éloignement
        4.3. Fragilité du développement
            4.3.1. Le fondement d'une économie dépendante : l'Exclusif
                4.3.1.1. La doctrine de Colbert (XVIIe – XVIIIe siècle)
                4.3.1.2. La libéralisation économique (XIXe – XXe siècle)
                4.3.1.3. La dépendance économique et commerciale vis-à-vis de la métropole aujourd'hui
            4.3.2. Des économies locales en crise
                4.3.2.1. Des économies déséquilibrées
                4.3.2.2. Une faible intégration régionale
            4.3.3. L'agriculture
                4.3.3.1. L'enchaînement de cultures d'exportation
                    4.3.3.1.1. La canne à sucre
                        4.3.3.1.1.1. L'aventure sucrière du rêve au cauchemar
                        4.3.3.1.1.2. Le cas de la Réunion : du café au sucre
                    4.3.3.1.2. Le coton
                    4.3.3.1.3. Le café
                    4.3.3.1.4. Le coprah
                    4.3.3.1.5. La vanille et les plantes à parfums
                    4.3.3.1.6. La banane
                4.3.3.2. La terre d'élevage
            4.3.4. L'exploitation des matières premières et de la mer
                4.3.4.1. Le Caillou métallifère
                4.3.4.2. L'or guyanais
                4.3.4.3. Le phosphate, la nacre et les perles polynésiennes
                    4.3.4.3.1. Le phosphate
                    4.3.4.3.2. La nacre et les perles
                4.3.4.4. La pêche
            4.3.5. Les espoirs du tourisme
            4.3.6. Le poids du secteur public
                4.3.6.1. Un secteur public très développé
                4.3.6.2. La « surrémunération » des emplois publics
            4.3.7. Des outils d'intervention spécifiques
                4.3.7.1. Les financements publics massifs de la métropole et de l'Union européenne
                    4.3.7.1.1. Les régions ultrapériphériques (R.U.P.)
                    4.3.7.1.2. Le régime d'association pour les pays et territoires d'Outer-mer (P.T.O.M.)
                4.3.7.2. L'octroi de mer
        4.4. Conclusion. La France du lointain : des territoires plus ou moins intégrés aux logiques métropolitaines
            4.4.1. Des territoires fortement intégrés aux logiques métropolitaines
            4.4.2. Des territoires intégrés aux logiques métropolitaines, mais où s'ébauche une intégration régionale
            4.4.3. Des territoires ayant des liens plus lâches ou tendus avec la métropole
    Chapitre 5. L'intérêt géopolitique et géostratégique de l'Outre-mer français
        5.1. Géopolitique, géographie politique et géostratégie et frontières
            5.1.1. Des territoires et des frontières pour élaborer des stratégies
            5.1.2. La géopolitique
            5.1.3. La géographie politique
            5.1.4. La géostratégie
            5.1.5. La géo-économie
        5.2. La territorialisation des eaux marines
        5.3. Les enjeux stratégiques : France d'Outre-mer, France du prestige
            5.3.1. L'utilité géopolitique
            5.3.2. Le reliquat de prétentions universalistes
        5.4. L'exploitation de la position
            5.4.1. La prohibition nord-américaine et Saint-Pierre-et-Miquelon
            5.4.2. Le Centre d'expérimentation du Pacifique (C.E.P.)
            5.4.3. Le centre de Kourou
            5.4.4. Les îles de la Guadeloupe et de la Martinique
        5.5. Exemple de géostratégie de l'Outre-mer français : le district de la Terre-Adélie
            5.5.1. Rappels généraux sur Terre-Adélie
                5.5.1.1. L'histoire
                5.5.1.2. L'exemple de non déterminisme
            5.5.2. Deux exemples d'incohérences d'ordre géographique en Terre-Adélie
                5.5.2.1. Le manque de coopération internationale singulier
                5.5.2.2. Le problème de la définition d'un droit international clair sur le continent
                    5.5.2.2.1. Le rappel des préoccupations de la Seconde guerre mondiale
                    5.5.2.2.2. La question de la souveraineté : le traité de Washington du 1er décembre 1959
            5.5.3. La protection de l'environnement pour justifier l'occupation du continent
        5.6. Un problème interne : le cas de la Nouvelle-Calédonie
            5.6.1. Les périodes clés de l'histoire de la Nouvelle-Calédonie
            5.6.2. Les années de consensus après la Libération
            5.6.3. La fin de la Concorde des années 1960 et 1970
            5.6.4. Les graves crises des années 1980
            5.6.5. La nouvelle organisation administrative de la Nouvelle-Calédonie
            5.6.6. Les grands changements de la Nouvelle-Calédonie
            5.6.7. Conclusion
    Chapitre 6. Géographie des risques de l'Outre-mer français
        6.1. Rappel. De l'aléa aux risques
        6.2. Exemple de risque volcanique : L'explosion de la montagne Pelée et ses conséquences
            6.2.1. La chronique d'une catastrophe : la Martinique en 1902 (3 phases)
            6.2.2. L'éruption de la Montagne Pelée du 8 mai 1902
            6.2.3. Le nouveau désastre incompréhensible du 30 août 1902
                6.2.3.1. Difficultés de l'après 8 mai 1902
                6.2.3.2. Chronique d'une succession d'erreurs et de négligences (du 8 mai au 30 août)
                6.2.3.3. Nouvelle catastrophe
                6.2.3.4. éruption de 1929-1932
            6.2.4. Les cartes d'évaluation des risques
            6.2.5. Conclusion
        6.3. Exemple d'un risque cyclonique : l'ouragan Hugo, une catastrophe « maîtrisée »
            6.3.1. La genèse d'un monstre d'air et d'eau
            6.3.2. La chronologie de Hugo
            6.3.3. Le cyclone puissant à longue durée d'intervention
                6.3.3.1. Les vents
                6.3.3.2. La pluviométrie
                6.3.3.3. La mer
            6.3.4. Le cataclysme ravageant la Guadeloupe en quelques heures
                6.3.4.1. Répartition des dégâts
                6.3.4.2. Typologie des dégâts
                    6.3.4.2.1. Dégâts prévisibles
                    6.3.4.2.2. Dégâts aléatoires
                6.3.4.3. Hugo et ses conséquences sur la végétation littorale
        6.4. Exemple de risque sanitaire d'une ancienne colonie française : les pestes de Madagascar
            6.4.1. Madagascar
            6.4.2. L'état de la peste dans le monde
            6.4.3. La peste de ses dix dernières années
            6.4.4. La peste à Madagascar
                6.4.4.1. Moyens de lutte
                6.4.4.2. élargissements et conclusion
        6.5. Exemple de risque sanitaire : le chikungunya dans l'Outre-mer français
            6.5.1. La définition du chikungunya
            6.5.2. L'épidémie à la Réunion
            6.5.3. L'épidémie à Mayotte
            6.5.4. Les moyens de lutte
                6.5.4.1. Les moyens institutionnels
                6.5.4.2. Les moyens de lutte contre le moustique
                6.5.4.3. Les moyens donnés à la recherche
            6.5.5. Conclusion